france photovoltaique
Publié le - 2866 visites -

Les mosquées marocaines vont réduire leur facture énergétique

Un accord gouvernemental à été signé mardi 8 avril2014, pour inciter les 15 000 mosquées du Maroc à réduire sensiblement leur consommation d’électricité en utilisant l’énergie solaire ceci a été fait dans le cadre d’une stratégie nationale » visant à réduire la facture énergétique du royaume. Les signataires étaient les ministères des Habous et Affaires islamiques ainsi que le Ministère de l’Énergie et de l’Environnement qui ont pour ambition de dimunier la consommation d’électricité dans toutes les mosquées de 40 % qui a été évaluée selon l’étude de la Société des Investissements énergétiques ».

 

Les moyens

Pour atteindre ce ratio bien évidement, des moyens doivent être mis en œuvre : Il projette l’utilisation des ampoules économiques et surtout en adéquation de cette dernière l’alimentation avec l’énergie solaire qui st en plein essor au pays de Maroc avec les installations de panneaux solaires.
Avant tout, Abdelkader Amara, le ministre de l’Énergie et de l’Environnement, a déclaré qu’il est prévu sur le projet, un programme de formation à dispenser sur les milliers de mosquées de Maroc, selon ses affirmations « la consommation nationale d’énergie » va être multiplié par quatre d’ici 2030 et que la stratégie nationale marocaine qui vise à réduire de 30% la consommation d’énergie tient compte des mosquées du pays, vu que ces derniers consomment 3,5 millions d’euros par an sur l’électricité.

Les autres objectifs nationaux

Le pays du Maroc est actuellement presque en dénuement complet en termes d’hydrocarbures et qu’il est de ce fait contraint à une importation massive pour combler la demande intérieure. L’objectif du pays est de recouvrir 42 % dès ses besoins en faisant recours aux énergies renouvelables d’ici 2020.
Des grands projets sont encours comme le parc solaire d’Ouarzazate au sud et l’éolien de Tarfaya au Sud-ouest qui st reconnu le plus grand du continent africain. Ces infrastructures permettront d’acquérir une production de 4000 mégawatts en 2020.