france photovoltaique
Publié le - 2737 visites -

Panneaux solaire, ce que nous réserve la loi et le marché en 2015

Alors vous êtes sur la bonne page si vous avez pour ambition de profiter de ce geste tout en faisant en plus des économies d’énergie et surtout financières sur le long terme.

Le gouvernement devient de plus en plus attentif à l’environnement et aux gestes écologiques tout en essayant de relancer une économie dans le bâtiment qui était en berne ces dernières années.

Cela passe par des crédit d'impôts en contrepartie d'engagements de la part des particuliers.

Et ces avantages fiscaux s'adressent particulièrement, à partir de 2015, à celui qui aurai pour ambition d'installer du photovoltaïque sur sa maison.

Avant toute chose, rappelons que le principe d'une installation photovoltaïque est de produire de l'électricité.

Les panneaux solaires photovoltaïques sont silencieux, sans mouvement, sans aucun rejet polluant et ils convertissent la lumière du soleil en une énergie propre, renouvelable et surtout...gratuite !

A partir du 1er septembre et ce, jusqu’au 31 décembre 2015, les ménages qui réalisent des travaux d'économies d'énergie dans leur propre logement, qu'ils occupent à plein temps au titre de résidents principaux, se verront bénéficier d'un taux de 30% du montant des travaux de rénovation énergétique engagés sous la forme d'un crédit d'impôt.

Même si la mesure à ce jour n'est pas encore confirmée par un texte de loi officiel, elle devrai être publiée en fin d'année dans la loi de finances pour 2015 et s'adressera à tous ceux qui auront entrepris des travaux avec un effet rétroactif au 1er septembre comme l'indique Etienne Ledu, le chargé d’études juridiques à l’Agence nationale pour l’information sur le logement.

C'est la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal qui est à l'origine de cette promesse de crédit d’impôt renforcé et simplifié, point important dans le cadre de son grand plan sur la transition énergétique.

Il est important de savoir que ce dispositif ne se substituera en aucun cas au dispositif actuel qui bénéficient d'un taux moins important de 15 % pour une rénovation simple et de 25% pour la réalisation d’un bouquet de travaux.

Ce crédit d'impôt ne porte que sur le matériel éligible à l'exception de la  main d’œuvre et ce logement devra avoir plus de deux ans pour profiter de ces plafonds qui s'appliqueront en fonction de la composition du foyer fiscal.

Enfin, il est important de vous rappeler qu'à compter du 1er janvier 2015 et conformément au décret sur l'éco-conditionnalité, que les travaux entrepris par une entreprise qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) seront les seuls éligibles au crédit d’impôt développement durable.